NOTRE GUIDE

LE CORPS , TEMPLE DE L ' ESPRIT

" Toutes les fleurs de l 'avenir sont dans les semences d ' aujourd ' hui " .  PROVERBE CHINOIS 

 

Le corps entier reflète notre état d'être .

L ' état de notre santé dépend de notre relation avec tout ce qui nous entoure .

Tout se lit sur sur la peau , dans les yeux , à partir des organes ...

Nous sommes ,  ressemblons et transpirons tout ce que nous prenons pour acquis , ce que nous ingurgitons ,  ce que nous pensons , ce que nous respirons , ce que nous voyons ,  bref , de tout ce dont nous nous entourons et digérons . Ainsi , le tri est nécessaire .

Le corps est propre , souple et sain à la base , il nous alerte et crie quand l'Homme le maltraite par ignorance , par méprise ou par non respect de lui-même . Le corps en souffrance se manifeste mais l ' Homme ne veut pas entendre , alors le corps s' épuise et la maladie s ' installe .

Tout agent pollueur , toutes substances exogènes perverses à effets pathogènes et illusoires font stagner le Qi et bloquent l ' avancée . Les glandes endocrines sont perturbées , les substances laissent des séquelles sur le système mental et spirituel . Tout ceci a un impact profond sur notre psychisme . L ' Homme est amputé par toutes sortes de conflits .

Il est sage de nourrir un mental et donc un corps sain et ordonné .

Il est de notre devoir de  respecter notre corps , de lui  donner  ce qu ' il lui convient selon le métabolisme de chacun . 

Se respecter , c'est  se conformer , s' adapter , faire corps avec ce que nous propose le Souffle, car nous sommes régis par ses Lois : les cycles , les saisons , le jour , la nuit , le yang , le yin , l'activité , le repos . Nous sommes réglés sur ces rythmes .

Le corps est notre temple , notre gardien  qui sait nous avertir comparé à notre mental qui  occulte , ne veut pas entendre et va à l' encontre de ce qui EST .

Vieillir sainement et proprement c'est se respecter , être reconnaissant envers ce qui nous est donné et enfin s ' incarner afin de s ' en retourner .

 

Wilhem REICH :

Toute rigidité musculaire contient l ' histoire et la signification de son origine . Sa dissolution non seulement libère l ' énergie ... mais aussi ramène à la mémoire la situation infantile même où le refoulement a eu lieu .
 
Le plaisir et le joie de vivre sont inconcevables sans lutte , sans expérience douloureuse et sans conflits désagréables avec soi - même .
 
La prise de conscience est un premier pas vers le mieux - être , mais elle n ' apporte pas le confort dans l ' immédiat . Le travail peut - être long et pénible .
 
Ca n 'est pas le temps qui rigidifie le corps mais un usage inapproprié de celui - ci .
 
Thérèse BERTHERAT et Carol BERNSTEIN ( LE CORPS A SES RAISONS ) :
 
Être là , dans son corps , pour soi et pour les autres ...  , habiter son corps ... mais au préalable , il faut bien admettre que nous avons un corps , que nous sommes un corps . Et même que notre seule vérité objective et concrète c ' est d ' être corps .
 
Pensée , sentiment , raisonnement , bien - sûr . Nous sommes aussi tout cela et plus encore . Mais souvent nous le sommes seulement parce - que nous disons que nous le sommes . Nous ne nous servons que de mots ( traîtres , contradictoires , fugitifs )  pour nous informer de nous - même , pour nous inventer . Mais il nous est possible , il nous est essentiel de sentir dans notre corps qui nous sommes  , que nous  sommes . Soyons avant tout corps . Soyons enfin corps . Soyons .